Siège Social de Louis Dreyfus Armateurs

  • LIEU

    Suresnes, France

    21 quai Gallieni, Suresnes

    +
  • CLIENTS

    Pacemar

    +
  • ANNÉE

    2011 – 2015

    +
  • STATUT

    Réalisé

    +
  • PROGRAMME

    Réhabilitation d’un immeuble de bureaux

    Bureaux 5 074 m²
    +
  • ARCHITECTES

    AZC

    Grégoire Zündel, Irina Cristea

    Concours – Mario Russo

    Etudes – Elena Melzoba, Magali Courias

    Chantier – Jeremias Lorch, Laurie Tiradas, Maria Moldoveanu

    +
  • CONSULTANTS

    Structure – Batiserf

    Fluides – Louis Choulet

    Façades – VS-A Group

    Economie – Forgue

    AMO – ARTELIA

     

    +
  • ENTREPRISES

    CERP

    SPIE

    GCS

    OTIS

    RINALDI STRUCTURAL

    PROCLIM 

    +
Pacemar ENTETE

Le contexte naturel de la ville de Suresnes présente une valeur paysagère d’exception qui accumule les avantages d’un relief animé, orienté en amphithéâtre vers la Seine et le bois de Boulogne. Pacemar SAS, holding de Louis Dreyfus Armateurs, a fait l’acquisition d’un de ces immeubles modernes datant de 1989. Le bâtiment initial d’environ 4.300 m², réalisé en béton armé avec une structure de type poteaux-poutres, a été conçu sur cinq niveaux : un sous-sol de parking contenant 88 places, un rez-de-chaussée et quatre niveaux en superstructure.   L’intervention architecturale s’est appuyée sur trois principes.   Premièrement une réorganisation des plateaux en espaces fluides, efficaces et baignés de lumière naturelle, autour d’un atrium monumental et d’un patio, qui se creusent à l’intérieur trop épais généré par la forme initiale du bâtiment. Deuxièmement, une disposition des espaces de circulation généreux, visibles et bien éclairés naturellement, qui encouragent l’accessibilité, les parcours et les échanges à l’intérieur du bâtiment. Troisièmement, la conception d’une nouvelle façade, qui assure une bonne enveloppe thermique et acoustique, tout en préservant la transparence et les vues imprenables sur un environnement d’exception.  L’atrium permet le positionnement d’une rampe monumentale, élément fédérateur au cœur du bâtiment, qui invite à parcourir l’espace en douceur et de prendre contact visuel avec les plateaux. La grande hauteur de l’atrium permet de comprendre l’organisation de l’ensemble et fait entrer le ciel au cœur du bâtiment. Le patio est né de la nécessité d’apporter la lumière du jour au cœur du hall d’entrée et de faire un mouvement de courtoisie vers le village anglais en se retirant sur les deux derniers niveaux.  La nouvelle façade est le reflet de la vocation maritime de la société. L’objectif est de favoriser l’identification de la société et de former un signal architectural. La double peau vitrée, ventilée naturellement, assure une parfaite isolation thermique et acoustique en raison notamment de la proximité avec le quai Gallieni. Entre les deux vitrages, des stores à lamelles orientables permettent une protection solaire optimale. Les ouvrants permettent un nettoyage depuis l’intérieur.