Immeubles mixtes avenue Denfert Rochereau

  • LIEU

    +
  • CLIENTS

    Paris Habitat 

    +
  • ANNÉE

    2014 – en cours

    +
  • STATUT

    En cours

    +
  • PROGRAMME

    Restructuration du site de l’œuvre des jeunes filles

    aveugles de Saint Paul: foyer d’accueil, logements, chapelle

    Foyer 3 914 m²
    Congrégation 1 801 m²
    IDES 388 m²
    Total 6 103 m²
    +
  • ARCHITECTES

    AZC

    Grégoire Zündel, Irina Cristea

    Concours – Marie Leyh, Mario Russo

    Etudes – Alberto Gatti, Arthur Coudevylle, Laurie Tiradas, Roland Oberhofer

    +
  • CONSULTANTS

    BET TCE – Igrec ingénierie

    Paysagiste – BT Paysage

    Façades – Bollinger + Grohmann

    Acoustique – IMPACT ACOUSTIQUE 

    +
AZC Atelier Zündel Cristea Denfert Rochereau Paris santé FAM foyer d'accueil médicalisé health projet architecture project restructuration du site de l'oeuvre des jeunes filles aveugles de Saint Paul

Le projet situé au 88 avenue Denfert Rochereau à Paris XIV, comprend plusieurs opérations de démolition, désamiantage et reconstruction qui se résument aux trois programmes principaux. La Congrégation des Sœurs Aveugles de Saint-Paul est implantée dans un quartier largement occupé par des fonctions religieuses et voué à des équipements de santé. L’accès principal au site se réalise actuellement par l’avenue Denfert Rochereau, le projet en prévoit un nouveau par le nord afin de faciliter l’accès pour les piétons, les livraisons et les pompiers, via l’hôpital Saint Vincent de Paul. Nous considérons le projet comme une opportunité pour ce site, un moment crucial où tout est remis à plat, pour obtenir la lisibilité et la fonctionnalité, tout en essayant de préserver l’échelle humaine et l’ambiance paisible. Pour arriver à un résultat solide et cohérent de l’opération, nous concevons notre schéma comme une base de travail à faire évoluer pendant le développement du projet, en prenant en compte les besoins et les désirs des utilisateurs. Le désir de préserver l’ambiance parisienne, s’exprime par le découpage horizontal de la volumétrie en deux registres superposés exprimés par un « socle » et un « attique ». Le socle est généralisé sur l’ensemble des nouveaux bâtiments et se matérialise par le dessin régulier des baies. L’attique complète la partie supérieure du FAM. Le traitement graphique mise sur la légèreté, l’affirmation des niveaux par les horizontales en béton et le choix de teintes naturelles claires. Il n’est pas possible de parler de « traitement à minima des abords ». De la même importance que les volumes bâtis, les espaces libres de la cour sont des prolongements du projet qui relient et font vivre l’ensemble. Leur traitement attentionné par une bonne accessibilité, un choix judicieux des matériaux et une lisibilité générale assurent la réussite globale de l’opération.