Immeuble mixte ZAC Claude Bernard

  • LIEU

    +
  • CLIENTS

    BNP Paribas Real Estate

    Axentia

    RIVP

    +
  • ANNÉE

    2008 – 2011

    +
  • STATUT

    Réalisé

    +
  • PROGRAMME

    Immeuble mixte

    EHPAD 6000 m²
    Logements 3600 m²
    Commerces 400m²
    Total 9 000 m²
    +
  • ARCHITECTES

    AZC

    Grégoire Zündel, Irina Cristea

    Concours – 

    Etudes – 

    Chantier – Quentin Duvillier

    +
  • CONSULTANTS

    Bureau d’étude structure -Griveau

    Bureau controle – MCI

    Economiste – DAL

    BET Fluides – MCI

    Acoustique – Lamoureux

    Coordonnateur SSI – Casso

    Coordonnateur SPS – LM3C

    AMO HQE – ELAN

    +
  • ENTREPRISES

    SICRA

    +
AZC Atelier Zündel Cristea architecture projet project ZAC Claude Bernard logements Paris santé housing health immeuble mixte mixed-use building commerce EHPAD

La ZAC Claude Bernard se situe dans le 19ème arrondissement de Paris, entre le boulevard Macdonald au sud et le périphérique au nord. L’îlot B3 est un immeuble mixte qui superpose trois programmes différents : des commerces, une maison de retraite et des logements en accession. Le projet pose la question d’un modèle durable d’habitation, de la hiérarchisation des espaces publics et collectifs, de la qualité de vie à tout âge. Le fonctionnement de l’immeuble suit la logique de l’empilement des plateaux. En rez-de-chaussée se trouvent les commerces et les halls d’entrée des logements et de la maison de retraite, suivent cinq niveaux compacts occupés par la maison de retraite et quatre derniers niveaux de logements. Le sous-sol est occupé par les parkings des logements et les prolongements annexes de la maison de retraite : cuisine, locaux de stockage et maintenance. Sur les quatre derniers niveaux, la densité plus faible du programme permet des retraits successifs des plateaux et des généreuses coursives ensoleillées et plantées pour tous les logements. Côté sud, les façades reculent librement pour former des respirations dans la masse bâtie qui forment des loggias linéaires. En partie supérieure, les mouvements des façades et des dalles, combinés avec les retraits successifs, marquent le changement de fonction.