Immeuble de bureaux avenue Leclerc

  • LIEU

    +
  • CLIENTS

    GECINA 

    +
  • ANNÉE

    2016

    +
  • STATUT

    Réalisé 

    +
  • PROGRAMME

    Rénovation et extension d’un immeuble de bureaux

    et optimisation des façades

    10 544 m²

    +
  • ARCHITECTES

    AZC

    Grégoire Zündel, Irina Cristea

    Concours – Mario Russo

    Etudes – Duccio Aiazzi, Magali Courias, Roland Oberhofer

    Chantier – Davide Montefusco, Laurie Tiradas, Tanya Klyne, Gregorio Pettoni-Possenti, Roland Oberhofer

    +
  • CONSULTANTS

    BET TCE – SETEC

    Economiste  – AE75

    Façade  – T/E/S/S

    Acoustique  – Impact Acoustic

    +
  • ENTREPRISES

    Macro Lot – LAINE DELAU 

    Plomberie et CVC – BALAS 

    Electricité – SANTERNE-AEEN 

    Ascenseurs – KONE 

    Restauration – RAGUENEAU 

    Metallerie – SARMATES 

    Menuiseries intérieures – BONNARDEL 

    Faux plafonds – EPRIM 

    Faux planchers – BANGUI 

    Revêtements sol – EGPR CARLA 

    Peinture – DUARTE 

    Espaces verts – AGRIGEX 

    +
vignette

Le projet consiste en la rénovation du bâtiment B d’une surface existante de 10.544 m², la refonte des façades, y compris de leur structure, la rénovation des équipements techniques et l’optimisation des surfaces des bureaux. Pour rationaliser le projet de réhabilitation, le bâtiment a besoin d’un nouveau départ architectural, d’une pensée constructive qui permette de résoudre les impératifs de flexibilité, de transparence et d'énergies. Par un tramage homogène et une « irrigation » uniformément répartie, les plateaux réhabilités seront flexibles, capables d’absorber des changements d’affectation en un temps record et d’être totalement reconfigurés en quelques heures à peine. La nouvelle image du bâtiment s’exprime dans la transparence de sa façade, dans la générosité des baies vitrées qui apportent la lumière, le confort et le bien-être. La notion d’intimité a évolué et les gens sont habitués à être vus et à voir. Le problème énergétique est résolu par une approche subtile visant une mise aux normes « sur mesure » des façades et des équipements et non pas par une application brutale des réglementations. Le bâtiment est entièrement curé de tout existant superflu. La nouvelle peau du bâtiment est une double façade ventilée de faible épaisseur.