Hôtel d’entreprises Binet

  • LIEU

    +
  • CLIENTS

    RIVP

    +
  • ANNÉE

    2013 – en cours 

    +
  • PROGRAMME

    Réalisation d’un hôtel d’entreprises

    Hôtel d’entreprises 7 000 m²
    Salle polyvalente 200 m²
    Commerce 100 m²
    Total 7 300 m²
    +
  • ARCHITECTES

    AZC

    Grégoire Zündel, Irina Cristea

    Concours – Mario Russo

    Etudes – Alba Bui, Clément Dupuy, Gregorio Pettoni, Guillaume Piveteau, Roland Oberhofer, Stefano Lunardi 

    +
  • CONSULTANTS

    Structure – Batiserf

    Fluides – Louis Choulet

    Economiste  – Bureau Michel Forgue

    Paysagiste  – BT Paysage

    +
  • ENTREPRISES

    Léon Grosse

    +

Le quartier de la porte de Montmartre est situé au nord-ouest du 18e arrondissement de Paris, en limite de la commune de Saint-Ouen. Il constitue l’un des sites prioritaires composant le Grand Projet de Renouvellement Urbain sur lesquels la Ville de Paris a décidé de renforcer son action et d’engager un véritable processus. Notre projet répond au programme pour un ensemble de 59 locaux d’activités avec des parties communes, une salle polyvalente et une salle de conférences, une cafétéria et 33 places de stationnement des véhicules sur un niveau de sous-sol Notre objectif est de construire un immeuble d’activités durable, l’ensemble intégrant une qualité de vie spécifique, exprimée par la générosité des ouvertures, des terrasses, des espaces de travail, des aménagements paysagers qualitatifs, des vues, des multiples orientations … bref, une architecture qui transforme ses contraintes urbanistiques et programmatiques en véritables atouts. Il s’agit d’un immeuble à terrasses en gradins qui présente un retournement en équerre parallèle à la nouvelle voie. Le bâtiment en L regarde de tous côtés par de larges baies régulières et s’ouvre en rez-de-chaussée avec un grand hall traversant. L’articulation des halls d’entrée devant des ascenseurs préserve une transparence est-ouest, à tous les niveaux du bâtiment. L’architecture de notre bâtiment est directement inspirée du principe des « daylight factory ». Ce courant architectural nord-américain revient à faire entrer un maximum de lumière naturelle dans les espaces de travail. Les immeubles d’ateliers et des bureaux sont construits en étages aux planchers libres, éclairés par des façades en grande partie vitrées et coiffées de toitures-terrasses.