Amphithéâtres Université Descartes

  • LIEU

    +
  • CLIENTS

    Université Paris Descartes

    +
  • ANNÉE

    2008 – 2014

    +
  • STATUT

    Réalisé

    +
  • PROGRAMME

    Démolition et reconstruction de deux amphithéâtres

    et salles de cours en site occupé

    Deux amphithéâtres (400 places) 906 m²
    +
  • ARCHITECTES

    AZC

    Grégoire Zündel, Irina Cristea

    Concours – 

    Etudes –

    Chantier – Fabien Bargue, Bertrand Suvelier, Sabine Wildrath

    +
  • CONSULTANTS

    Structure – Batiserf

    Fluides – Louis Choulet

    Economiste – Bureau Michel Forgue

    Façade – VS-A

    Acoustique – Altia

    Coordonnateur SSI – Batiss

    Bureau de contrôle – BTP Consultats

    Coordonnateur SPS – VERITAS

    OPC – CONPAS

    +
  • ENTREPRISES

    Gros œuvre – Ziliani

    Bardage Bois – Salmon

    Menuiserie intérieure– Alma Entreprise

    Menuiserie extérieure – Broyez

    CVC et Plomberie – UTB

    +

Ce projet qui comprend la construction de deux amphithéâtres de 200 places et d’espaces d’enseignement fut l’occasion de réaliser un cœur d’ilot réussi. Il révèle une urbanité des lieux dont les utilisateurs, les habitants, les visiteurs ou encore les passants se saisissent ; et répond aux exigences de cohérence et de simplicité, entre logique fonctionnelle et esthétique. Le cœur d’ilot, adressé au 143, avenue de Versailles dans le 16ème arrondissement et appartenant à l’université Paris Descartes, était appréhendé comme un espace encombré, résultant d’une accumulation d’édifices et d’édicules au-dessus d’un étage de parking occupant toute la cour. L’enjeu de sa transformation résidait dans la capacité de le transformer en un espace fonctionnel et valorisant. La définition compacte et minimaliste du bâtiment, la simplicité de son design, le niveau de finition, le choix des matériaux, visent à renforcer l’identité propre au cœur d’îlot parisien, par une image qui rappelle les ateliers-grange. L’architecture, reflétée par une optimisation maximale, répond à des contraintes structurelles, réglementaires et économiques. Afin de minimiser l'impact sur l'infrastructure du parking existant, nous avons dû réaliser un volume léger en surélévation. Le système constructif avec des éléments du commerce, permet le franchissement de grandes portées et quelques prouesses de la superstructure. Au sud, la partie supérieure des amphithéâtres est en encorbellement sur les espaces du rez-de-chaussée, pour laisser libre l’implantation des salles de cours et de bureaux. Pour maîtriser les coûts de l’opération et des installations spécifiques, mais aussi pour aller dans le sens des contraintes imposées par le site, nous avons rendu accessibles et de plain-pied tous les espaces recevant du public en les regroupant en rez-de-chaussée. Inversement, tous les locaux très encombrants des installations techniques, sont logés en partie supérieure, sous la toiture et rendus invisibles et inaccessibles au public. Cette répartition permet de libérer l’espace très précieux du rez-de-chaussée, pour le rendre transparent et en continuité avec le deck.